Le génie des lieux

hydroLe système hydraulique

C’est en 1864 que l’ingénieur C. Arbrisard conçoit le réseau hydraulique du domaine, afin d’alimenter trois réservoirs.  Le premier est utilisé pour le château et le potager. Le deuxième alimente le miroir du parc, d’où s’écoulent deux cascades, ainsi  que la forge à vapeur. Le troisième réservoir est celui de la ferme.

Santiago Drake del Castillo compte parmi ceux qui ont toutes possibilités d’expérimenter des méthodes de culture innovantes liées aux découvertes technologiques. En effet, dans son projet de modernisation du domaine, le châtelain de Candé prévoit la mise en œuvre de nouveaux procédés d’irrigation, de drainage ou de fertilisation des sols.

Dès lors, dans le parc et les bois de Candé, les rives du Saint-Laurent sont aménagées et un réseau hydraulique est construit afin d’augmenter le rendement des terres en même temps que le confort de vie : au lieu-dit La fontaine des houx, un barrage détourne les eaux du Saint-Laurent pour assurer en aval, au Moulin couché, le fonctionnement d’une machine hydraulique à bélier. Alimentée par les deux sources captées au nord-est  du domaine, elle permet l’approvisionnement du nouveau château d’eau par canalisations. Non loin de la station de pompage, un lavoir est édifié au bord du cours d’eau.