Le génie des lieux

_O2A0916

Le central téléphonique

Une des prouesses technologiques de Candé est sans conteste l’installation d’un central téléphonique américain, de marque Bell, raccordé directement au central de Tours, un équipement unique en France dans une résidence. Du temps de Jacques Drake, toute liaison téléphonique s’effectuait par l’intermédiaire d’un employé du bureau des Postes de Monts qui n’assurait pas le service de façon permanente.

L’autocommutateur qui assurait les connexions entre le poste demandeur et le poste appelé, le tableau d’énergie et la batterie, permettant de constituer une réserve d’énergie pour alimenter l’autocommutateur et les postes téléphoniques, sont disposés au sous-sol du château. Ainsi, de chaque pièce du château il était possible d’appeler à l’autre bout du monde mais aussi d’établir une communication interne. Une opératrice tenait le standard en permanence.